Entente dans l'action collective contre les commissions scolaires du Québec / Frais assumés par les parents pour l'achat de manuels
scolaires, matériel didactique et services éducatifs

Cliquez ici pour consulter et télécharger le document en version française.

Click here to read and download the English version.

Les éleves des écoles primaires Notre-Dame et Benoît-Duhamel ont vécu une expérience hors du commun le 4 avril dernier, alors que le groupe Eastern Sound Singers a livré une prestation traditionnelle autochtone avec tambour, chants et danse.

Cette activité a été présentée dans le cadre du projet MAMO/U, supervisé par Mme Anne-Marie-Langlois, psychoéducatrice. Ce projet vise à répondre au besoin d'intégration des élèves autochtones fréquentant les écoles primaires de Roberval et à favoriser leur réussite scolaire. L'animation du 4 avril, qui a eu lieu à l'école Notre-Dame en avant-midi et à l'école Benoît-Duhamel en après-midi devant l'ensemble des élèves et des équipes-écoles, a permis aux jeunes autochtones de partager la fierté de leur culture et aux autres jeunes de découvrir le côté festif et musical des représentants des Premières Nations.

Pendant près d'une heure, les membres du groupe Eastern Sound Singers ont interprété des chants traditionnels au tambour. Le meneur du groupe, Tommy-Joe Petiquay, est un Ilnu originaire de Mashteuiatsh. Il était accompagné d'artistes de Mashteuiatsh et de la communauté atikamekw d'Opitciwan. Entre deux chants, une animatrice communautaire du Centre d'amitié autochtone du Lac-Saint-Jean, Mme Doris Bossum, expliquait aux élèves ce qu'est un pow-wow, décrivait les types d'habits traditionnels portés par les autochtones, etc. Une élève de l'école Notre-Dame, Lytticia-Jaylèna Weizineau, a même effectué des danses accompagnée de sa mère, Floria-Daphnée Awashish Weizineau, toutes deux vêtues de « regalia », des habits traditionnels. En après-midi, une autre artiste a joint le groupe lors des danses traditionnelles, soit Mme Lise Gagnon.

1 Eastern Sound Singers

Le groupe Eastern Sound Singers.

 

Pour Anne-Marie Lefrançois, il était important de mettre sur pied une activité dont les élèves allaient se rappeler. « Le choix d'offrir une prestation traditionnelle autochtone m'a semblé pertinent afin de créer une curiosité chez l'ensemble des élèves, de vivre les émotions de ces chants et d'affirmer la fierté que les jeunes et les familles des Premières Nations peuvent avoir de leur culture », souligne-t-elle. 

Elle a réussi son pari : non seulement les élèves ont été curieux, mais ils se sont aussi montrés très enthousiastes face à la découverte de la musique et des chants traditionnels autochtones. Quand ils ont été invités à se lever pour danser dans le gymnase, ils ne se sont pas fait prier!

Rappelons que le projet MAMO/U, qui a vu le jour en septembre 2016 à la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, offre plusieurs activités psychoéducatives aux élèves autochtones des écoles primaires de Roberval. L'objectif est de leur permettre de développer leur estime de soi et d'être fiers de leur culture. Cette approche est censée favoriser la sécurisation culturelle qui consitue le point de départ pour une meilleure adaptation dans leur milieu. Cette année, 17 jeunes sont ciblés par le projet MAMO/U à l'école Notre-Dame et 12 autres à l'école Benoît-Duhamel selon des critères de sélection bien définis. Il s'agit d'élèves atikamekw ou ilnu provenant principalement des communautés d'Opitciwan et de Mashteuiasth ayant de grandes difficultés et étant, pour la plupart, identifiés en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA). Le mot MAMO/U est issu de la langue des Premières Nations atikamekw et ilnu, et il signifie « ensemble ». Nul doute que le 4 avril dernier, c'est ensemble que les élèves ont vécu une belle expérience culturelle et rassembleuse.

La présentation de cette activité a été rendue possible grâce à l'implication financière du comité EHDAA, du Club Rotary et des écoles Notre-Dame et Benoît-Duhamel. Soulignons également la participation du Centre d'amitié autochtone du Lac-Saint-Jean, et particulièrement de Mme Doris Bossum qui a assuré l'animation de l'activité et qui a participé au recrutement des danseurs traditionnels.

Contactez-nous

 

Siège social
828, boulevard Saint-Joseph
Roberval (Québec)
G8H 2L5

418 275-4136
418 275-6217
Bottin

 

Centre administratif
1950, boulevard Sacré-Cœur
Dolbeau-Mistassini
G8L 2R3

418 276-2012
418 276-8819            / 418 276-5252